Vernon étymologie sur les traces de vernon histoire de vernon origines de vernon giverny

Mais d’où vient ce nom, ce « VerNon » ?

A la découverte des origines : Vernon

Aujourd’hui nous nous penchons sur le nom de notre belle Ville : Vernon, d’où vient ce nom, quelles charmantes histoires véhicule-t-il ?

De nombreux historiens se sont interrogés à ce sujet, notamment Théodore Michel, selon qui, la fondation de Vernon remonterait à l’année 911 sous le règne de Roll, qui semble être le premier seigneur de la ville. Alors, le Nom de la ville reviendrait aux nombreuses forêts qui bordait le territoire. La fraîcheur et la beauté du lieu aurait inspiré les premiers habitants qui l’appelèrent Vernon.

Une autre version expliquerait que la commune s’appelait précédemment Poirée. Un voyageur qui le traversait demanda aux habitants le nom du lieu où il se trouvait, lequel s’écria : « Ah ! Que c’est un Vert Nom ».

Des histoires plutôt charmantes mais qui reposent sur la culture orale. Cependant une explication étymologique irait dans le même sens, puisque Vernon viendrait du prélatin « Vern » que l’on retrouve dans « Vernix » (Manche), « Vern-sur-Seiche » (Ille-et-Vilaine) ou encore « Ver-sur-Launette » (Oise). « Vern » signifiant « reverdir, refleurir, être au printemps ». Il se pourrait aussi que le « Vert Nom » vienne du Gaulois « Verno » dont le sens serait « Aulne », un arbre qui foisonnait sur les berges de la Seine.

Quoiqu’il en soit, la ville évoque bien la verdure et la fraîcheur, une réputation qu’elle tiendra de la venue de Saint Louis, par un temps de grande chaleur qui témoigna à son arrivée dans la ville le désir de se rafraîchir. On lui offrit une salade de cresson, plante abondante dans le pays. Le roi en fut si satisfait qu’il accordât de suite à Vernon de placer dans son blason trois fleurs de lys comme étant ville royale, puis en reconnaissance de sa bonne et chaude hospitalité, trois bottes de cresson de sinople liées d’or.

Et les « Vernon » à l’étranger ?

Il existe des villes portant le nom Vernon en Angleterre, au Canada, aux Etats-Unis et même en Nouvelle-Zélande ! On pourrait se demander si c’est lié à celui de notre ville ? A ce sujet, l’histoire semble assez claire.

Il s’agit en faite de l’histoire de Richard de Reviers, un bon et loyal officier du duc de Normandie Guillaume le Bâtard, le futur Conquérant. Si bon et si loyal même que pour services rendus, il se vit attribuer la petite ville de Vernon-sur-Seine. Ceci se passait en 1050.

Dès lors, Richard de Reviers – et tous ses descendants à venir – adoptèrent le nom de la ville pour patronyme : la famille Vernon était née.

Seize années plus tard, c’est-à-dire en 1066, Guillaume, comme son surnoml’indique s’en va conquérir l’Angleterre : c’est un succès. Richard de Vernon, toujours fidèle chevalier de Guillaume, n’y est pas étranger. Victorieux il débarque en Angleterre et il est séduit ! Les Vernon sont d’autant plus séduits, il faut le dire, qu’ils reçoivent de nombreuses seigneuries, de grands domaines. Ils s’y fixent, ils y font souche. La branche anglaise des Vernon dès lors n’a plus qu’à croître et embellir et se ramifier jusque dans les pays les plus lointains comme on l’a vu. (Le fameux Mount Vernon de Georges Washington par exemple).



EnglishFrançais